top of page

CHERCHEURES

CatherineHerba.jpg

Catherine Herba

Professeure agrégée au Département de psychologie, Université du Québec à Montréal (UQÀM)

Chercheure, Centre de recherche CHU Sainte-Justine

La Dre Herba s’intéresse au développement émotionnel des enfants. Ces recherches portent sur les différents aspects du développement émotionnel, en incluant la reconnaissance de l'expression faciale et les difficultés émotionnelles et comportementales. Dre Herba s’intéresse particulièrement aux associations entre le bien-être et la santé mentale des parents et le développement de l’enfant.

Sarahlippé.jpg

Sarah Lippé

Chercheure et chef adjointe de l'axe Cerveau et développement de l’enfant au Centre de recherche CHU Sainte-Justine

 

La Dre Lippé est professeure au Département de psychologie de l'Université de Montréal et fondatrice du laboratoire de recherche Neuroscience of Early Development. Les travaux de Dre Lippé visent à mieux comprendre le développement cérébral et cognitif de l’enfant et du très jeune enfant. Plus particulièrement, Dre Lippé s'intéresse aux mécanismes d’apprentissage et aux troubles de développementaux d’origines diverses. 

LindaBooij.jpg

Linda Booij

Professeur titulaire au Département de psychiatrie, Université McGill

Chercheure, Institut universitaire en santé mentale Douglas et au centre de recherche CHU Sainte-Justine

 

La Dre Booij est psychologue et chef de la recherche du développement académique du continuum des troubles de l'alimentation de l'Institut Douglas. La recherche de la Dre Booij porte sur les mécanismes neurodéveloppementaux de la psychopathologie, en particulier les troubles alimentaires.

Cathy-Vaillancourt9727_JLecompte_H_72DPI_ProfilWeb.jpg

Cathy Vaillancourt

Professeure titulaire, INRS-Centre Armand Frappier Santé Biotechnologie (AFSB)

Directrice, Réseau intersectoriel de recherche en Santé de l’Université du Québec (RISUQ)

Chercheure, Centre de recherche du CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal.

Les recherches de la Dre Vaillancourt visent à comprendre l’implication de divers stresseurs sur le fonctionnement du placenta humain, et par conséquent sur le développement et la santé à long terme du fœtus. L’objectif des travaux de la Pre Vaillancourt  à long terme est d’améliorer la santé des femmes enceintes et de leur progéniture.

L'ÉQUIPE RESPPA

Josée Poirier_photo.jpg

Josée Poirier

Coordonnatrice de recherche

Angélique Brun.jpg

Angélique Brun

Étudiante au baccalauréat

Assistante de recherche

Raphaëlle Giac.jpg

Raphaëlle Giac

Étudiante au doctorat

Coordonnatrice de recherche

Catherine Richard.jpg

Catherine Richard

Étudiante au baccalauréat

Assistante de recherche

Katherine Séguin.jpg

Katherine Séguin

Étudiante au doctorat

Assistante de recherche

CO-CHERCHEUR.E.S

Co-cherheur.e.s

  • Dre Véronique Babineau, gynécologue-obstétricienne, CIUSSS de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, Trois-Rivières. 

  • Dre Sonia Gagnon, MD, Chef de département obstétrique-gynécologie, CIUSSS Nord de l'île de Montréal 

  • Dre Isabelle Vachon, MD, CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal

  • Dre Isabelle Boucoiran, MD, Université de Montréal, CHU Sainte-Justine

  • Dr William Fraser, MD, Directeur, Centre de recherche CHU Sherbrooke 

  • Inf. Andréanne Bernier, M. Sc. Inf., Unité d’enseignement et de recherche en sciences de la santé, UQAT

  • Dre Anne-Sophie Morisset, MD, CHU Québec Université Laval

  • Dre Christine Beaudet, MD, CISSS du Bas-Saint-Laurent

  • Dr Martin St-André, MD, Clinique de psychiatrie périnatale et du jeune enfant, CHU Sainte-Justine

  • Dre Stéphanie-May Ruchat, PhD, Université du Québec à Trois-Rivières

bottom of page